Anglemonde Observatoire de l'anglais

Volkswagen passe à l'anglais

Volkwagen veut obliger ses employés du monde entier, même en Allemagne, à travailler en anglais d'ici 2021.

L'anglais deviendrait la langue de travail de l'administration, des communications et de la documentation. Toutes les réunions de plus d'une douzaine d'employés devront désormais être en anglais.

Selon certains médias, Volkswagen permettra cependant à ses ravailleurs d'usines de continuer à communiquer entre eux dans la langue de leur choix.

L'annonce de l'anglicisation du groupe automobile a étée faite à la mi-décembre par le Dr Karlheinz Blessing, membre du conseil d'administration responsable des ressources humaines :

"In future (sic), English is to be the Group language. This will improve access to the top management level for international top performers and cooperation among top managers. As a globally positioned Group, we need the best people in the world. Volkswagen Group realigns management development

Par l'anglais, la compagnie espère vraisemblablement provoquer un changement de culture au sein de sa direction, et particulièrement au siège social de Wolfsburg, souvent accusé d'insularité et blâmé pour les scandales qu'on sait.

"The core intention, though, is to de-politicise the traditional Wolfsburg-Braunschweig Volkswagen Group power centres in favour of a global perspective.

Wolfsburg was a block of farmland near a town called Fallersleben before Volkswagen began in the 1930s and would become a ghost town if Volkswagen ever left. It is one of the world’s most boring towns in one of Germany’s most boring regions, and even the nearest big city, Hanover, is the dullest major centre in Germany." Volkswagen goes English - motoring.com.au

Deux choses, cependant :

Premièrement, on remarque encore une fois le pattern maintenant classique de l'anglais pour l'élite, les autres langues pour le peuple.

Deuxièmement, on peut se demander si le passage à l'anglais est pour de vrai.

Relations publiques

L'annonce de l'adoption de l'anglais comme langue officielle par une multinationale est le genre de nouvelle qui fait très plaisir à une certaine presse d'affaires et ont sait qu'à partir d'aujourd'hui certains lobbies ne manqueront pas une occasion de louer la grande lucidité de Volkswagen, mais la réalité est que ce genre d'annonce n'est souvent qu'une opération de relations publiques.

En 2007, le PDG de LG, Yong Nam, avait lui aussi annoncé que l'anglais serait désormais la langue officielle de sa compagnie à travers le monde. Comme VW, LG voulait devenir une compagnie globale et permettre à ses employés de toute la planète d'aspirer aux plus hautes sphères de la direction.

Just Korean talent itself is not sufficient enough, so I have to attract a best in class global talent into our organization, so that they can feel comfortable working in this environment.

This means that English has to be a common language in our company going forward. So me speaking English is very, very important to encourage people to speak out with bad English instead of good Korean. Yong Nam, CEO, LG Electronics

En 2011, quatre ans après l'annonce, j'ai eu l'occasion de visiter le siège social de LG à Séoul. Je n'y ai croisé qu'un seul non-Coréen, qui n'était que de passage. Pas une seule personne à qui j'ai parlé n'avait même entendu parler de la prétendue politique d'anglais officiel de leur compagnie.