Anglemonde Observatoire de l'anglais

English for the Islamic State ou l'anglais contre l'anglais

English-for-the-islamic-state-5

Hier, les journaux britanniques et l'extrême-droite anglaise ont "découvert" des manuels scolaires de l'État islamique, "trouvés" dans les décombres de la ville de Nimrud, en Iraq.

Parmi ces livres, un manuel d'anglais intitulé "English for the Islamic State" dans lequel les tout-petits peuvent apprendre à lutter contre les infidèles dans la langue globale.

Par qui ces livres ont-ils été trouvés ? Quand ? Les journaux anglais ne disent pas.

Une petite recherche Google Image révèle que les images de ces prétendus manuels circulent sur internet depuis au moins octobre 2015 sur des sites particulièrement douteux (cliquez à vos risques et périls, je viens de rester pris 10 minutes sur l'un d'eux qui c'est emparé de Safari...)

Cela dit, même si ces manuels sont probablement des faux, il n'y a rien d'étonnant en sois à ce que les islamistes enseignent l'anglais à leurs enfants. Même qu'il commence à être temps que les Anglophones acceptent que l'anglais est l'une des langues principales du djihadisme global.

Il n'y a qu'à penser à Anwar al-Awlaki, le porte-parole anglophone d'al-Quaïda qui, cinq ans après sa mort, demeure l'un des plus efficaces recruteurs du terrorisme islamique.

DAESH, al-Quaïda, al-Shabbaab, le Front al-Nosra et les talibans afghans publient tous des magazines en anglais.

La récupération de l'anglais contre l'Ouest et l'Amérique n'est pas une nouvelle idée. Le jiu-jitsu linguistique doit toujours faire partie d'une bonne stratégie de pouvoir mou.

Même Staline jouait à ce jeu-là. Extrait de English: A Textbook of the English Language for the 7th Grade in 7-year and Secondary Schools (third edition), un manuel d'anglais publié par le Ministère de l'Éducation de la République socialiste fédérative soviétique de Russie en 1952 :

Our country is one great family of Soviet peoples, which are free from exploiters -- from capitalists and land-owners. This great family of free Soviet peoples is building a new life, is building Communism.

Millions of Soviet men and women are working from day to day on the earth and in the earth, on the seas and rivers, under the water and in the air, in the hot South and in the cold North. They are all working together to make our life still better. They are all building Communism.