Anglemonde Observatoire de l'anglais

Le fondateur d'une école canadienne en Arabie saoudite invite les Marocains à passer à l'anglais


Selon Tariq al-Suwaidan, un prédicateur/motivateur koweïtien qui a fondé plusieurs écoles privées anglophones au Moyen-Orient, il est temps pour le Maroc de couper les liens avec la France et de passer à l'anglais, rapporte le Morocco World News.

"[I think], according to your history and the dominance of the francophone [culture], which you have to get rid of it – you are still attached to French [language]. We need to break this barrier, because it is useless. [Please] pay to attention to this and learn English." Muslim Scholar: French Language  “Useless and a Waste of Time”

En 2008, al-Suwaidan a fondé la Advanced Generations School de Jeddah, une école "gérée par des Canadiens" qui offrait le "programme éducatif de l'Alberta" sous la "supervision directe du Ministère de l'Éducation de la Colombie-Britannique" tout en mettant "l'accent sur l'arabe et l'application de l'Islam."

Depuis 2013, l'AGS a remplacé le programme canadien par une accréditation de Cambridge International Examinations.

La même année la Belgique a interdit l'accès à son territoire à al-Suwaidan pour cause de propos antisémites. Al-Suwaidan a aussi été associé aux Frères musulmans et au Hamas.

"French language is useless and a waste of time," aurait affirmé al-Suwaidan devant un auditoire du "bras activiste" du Parti de la Justice et du Développement, le parti islamiste au pouvoir au Maroc, toujours selon MWN

Le 26 octobre dernier, le ministre de l'Éducation de la Tunisie, Neji Jalloul, avait annoncé le remplacement du français par l'anglais dans les écoles de la nouvelle république.

Un peu plus d'une semaine plus tard, l'ambassadeur de France annonçait le lancement d'un nouveau centre culturel et d'une fondation franco-tunisienne pour l'éducation et affirmait que le ministre Jalloul l'avait assuré que le français ne serait finalement pas remplacé par l'anglais.