Anglemonde Observatoire de l'anglais

L'anglais du maire de Kiev, c'est l'enfer

Le maire de la capitale ukrainienne de Kiev, Vitali Klischko, parle très mal anglais selon un duo d'humoristes russes qui a réussi à parler au maire en se faisant passer pour un "officiel européen".

[traduction google] "Il y a quelque chose, bien sûr. Nous avons déjà entendu Klitschko en russe. Mais en anglais - il est quelque chose. Son assistant a dit qu'il était tout à fait couramment l'anglais, même si nous lui son offert. Oh bien. Je pensais que mon anglais est pas parfait, mais j'ai parlé avec divers fonctionnaires étrangers à des niveaux élevés, mais ce qu'il dit en anglais - il est juste une sorte d'enfer." Пранкеры высмеяли уровень английского языка Кличко | Украина.ру

"Et rien intelligible en anglais, il ne pouvait pas dire." Пранкеры высмеяли уровень английского языка Кличко | Украина.ру

So what?

C'est intéressant parce l'Ukraine est engagée dans un programme de dérussification et d'anglicisation sans précédent. Pas plus tard que le mardi 22 novembre, le maire de Kiev et les ambassadrices des États-Unis et du Royaume-Uni annonçaient l'arrivée prochaine de 14 professeurs d'anglais pour enseigner la langue à la police de Kiev.

"Equipping our new police with English is just one more step to reform our officers to a world standard. It makes our city safer not only for residents but tourists, investors and everyone who visits Kyiv." English for Kyiv Patrol Police | British Council

Depuis le début de l'année 2016, que le président ukrainien Petro Poroshenko a proclamé "année de l'anglais", l'Ukraine a remplacé le russe par l'anglais sur les cartes d'identité et sur l'affichage dans les gares et les aéroports.

En collaboration avec les États-Unis, le British Council, l'OTAN, et toute une série d'ONGs, l'Ukraine a entrepris d'angliciser sa fonction publique, ses universités et sa police.

En 2017, 1000 professeurs d'anglais bénévoles iront en Ukraine pour enseigner l'anglais aux enfants, notamment en provenance des régions occupées par la Russie. Un projet qui, de l'avis du président ukrainien, a pour objectif de réduire l'influence de la Russie dans cette région.

"The President emphasized a great significance of such initiative for the victory in the battle for the minds of people poisoned by Russian propaganda." President: GoGlobal initiative on teaching children English will promote restoration of peace on our land — Official website of the President of Ukraine

Avant l'annexion de la Crimée par la Russie, le russe était la langue maternelle d'à peu près 30 % des Ukrainiens. Les russophones sont majoritaires dans l'est de la république.

Ce n'est pas la première fois que Vladimir Kuznetsov et Alexei Stolyarov, les humoristes russes qui ont piégé le maire de Kiev, s'en prennent à des politiciens ukrainiens. Ils ont déjà été accusés d'être des agents du FSB, ou a tout le moins de faire le jeu du Kremlin.