Anglemonde Observatoire de l'anglais

OMG ! Les avions tombent du ciel parce que les pilotes ne parlent pas anglais !

Selon le Harvard Business Review, des milliers de personnes sont mortes dans des accidents d'avion à cause de pilotes qui ne parlaient pas anglais :

"In the aviation industry, miscommunication can be fatal. More than 1,000 deaths in plane crashes have been due to communication failures, often between crews that speak English and crews that don’t." Rating the English Proficiency of Countries and Industries Around the World

Sauf que la source du HBR parle d'accidents qui remontent à 1977, sois 11 ans avant que Organisation de l'Aviation Civile Internationale n'adopte l'anglais comme langue de travail de l'aviation commerciale internationale en 1998.

En fait, selon la chercheuse citée dans l'article en question, les problèmes de communications dans l'aviation sont plus souvent qu'autrement causés par des pilotes anglophones qui insistent pour utiliser l'anglais vernaculaire plutôt que le vocabulaire très précis de l'anglais pour l'aviation.

"Whose responsibility is it to ensure that communication is successful? Can native speakers simply speak the way they do at home and expect to be understood? Or do they also have the responsibility to make themselves understood and to learn how to understand pilots or ATC who are not native English speakers?" Clear skies ahead: how improving the language of aviation could save lives

De toute façon, le dernier rapport de l'OACI sur la sécurité aérienne ne signale aucun incident où la langue aurait été un facteur.