Anglemonde Observatoire de l'anglais

Finalement, Stellenbosch ne passera pas à l'anglais intégral

La High Court de Cape Town a confirmé que l'université de Stellenbosch de la ville du Cap en Afrique du Sud devra rester bilingue et continuer à offrir des cours en afrikans.

En novembre 2015, des étudiants regroupés autour du slogan #openstellenbosch avaient demandé l'anglicisation intégrale de l'enseignement et de l'administration à l'université.

Des affrontements parfois violents on éclaté entre les étudiants afrikaners blancs et les étudiants proanglais majoritairement noirs quand l'administration a semblé se rendre à leurs demandes et proposé une nouvelle politique linguistique qui faisait de l'anglais la langue “primaire” de Stellenbosch.

La constitution de l'Afrique du Sud protège le droit à l'éducation dans chacune des 11 langues officielles du pays.

Le conseil de l'université avait renversé la décision de l'administration, mais les facultés de génie et de droit avaient décidé d'aller de l'avant, incitant le groupe de pression afrikaner AfriForum Jeug d'aller devant le tribunal pour le maintien du statut égal de l'anglais et de l'afrikans. Le 12 février, la cour leur a donné raison.

AfriForum Jeug c'est dit “satisfait que l'US concède la défaite” et que ce n'était “pas seulement une victoire importante pour les étudiants afrikaans de Stellenbosch, mais aussi pour toute la communauté de langue afrikaans élargie.”

Dans le même ordre d'idée