Anglemonde Observatoire de l'anglais

Chicane marocaine à propos de la langue d'enseignement des mathématiques

crp384151019Le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane a annulé la décision du ministre de l'Éducation nationale, Rachid Belmokhtar, d'introduire le français comme langue d'enseignement des maths et des autres matières scientifiques dans les lycées du royaume à partir de 2016.

« C’est moi que SM le roi a nommé en tant que chef de gouvernement", a tonné Benkirane à la Chambre des conseillers, rapporte Jeune Afrique. "Alors, s’il vous plaît, retirez votre projet qui ne fera qu’attiser le feu."

Le projet de remplacer l'arabe par le français avait soulevé la colère des conservateurs et des islamistes au gouvernement.

Il y un vif débat entre les partisans de l'enseignement en arabe, en français et en anglais au Maroc depuis maintenant quelques années.

Pas plus tard qu'au printemps 2014 le prédécesseur de M. Belmokhtar au ministère de l'Éducation, Lahcen Daoudi, avait déclaré que "le français ne sert plus à rien."

M. Daoudi proposait plutôt d'imposer l'anglais dans les programmes universitaires de génie et de médecine, et que la connaissance de l'anglais soit une condition d'obtention d'un doctorat.

En 2015, un sous-comité du Conseil Suprême pour l'éducation, la formation et la recherche scientifique du Maroc avait recommandé le remplacement du français par l'anglais dans le programme scolaire.

La proposition n'avait pas été retenue dans le rapport final.

Plus de 90% des Marocains vont à l'école publique. L'arabe est la langue d'enseignement, avec l'introduction du français comme matière à partir de la 3e année.